Stage aux Etats-Unis : quel budget prévoir ?

Un stage aux Etats-Unis ne se prévoit pas à la dernière minute, il se prépare. On s’organise au maximum avant de partir afin d’éviter toute galère potentielle une fois sur place. Le budget est un élément clé dans ce voyage. Alors pour te faire une idée de la somme à débourser, on te donne les dépenses principales à avoir en tête.

Avant le départ

Il y a certains frais qui sont à régler avant le départ. Une fois payés, tu n’auras plus à t’en occuper. C’est déjà ça de gagner.

Le visa

Pour pouvoir effectuer un stage aux Etats-Unis il faut absolument un visa. Il se nomme visa J1 et s’obtient par le biais d’un sponsor. Créé en 1961, il permet aux étudiants étrangers de venir découvrir la culture américaine lors d’un stage en entreprise.

Ce document est obligatoire, quelle que soit la durée ou la rémunération reçue. Avec ce visa, tu peux aussi découvrir le pays, en voyageant librement. Il est valable un an si c’est un visa Intern et 18 mois si c’est un visa Trainee.

Le processus pour l’obtenir est long et complexe. Il vaut mieux que s’adresser à une entreprise spécialisée qui pourra t’aider dans les démarches administratives. Se lancer seul dans ce processus est assez risqué. Tu pourrais perdre du temps précieux mais aussi de l’argent.

Bon le visa, c’est la dépense principale de ton stage aux Etats-Unis mais ce n’est pas la dernière !

Les billets d’avion

Pour partir en stage aux Etats-Unis, il n’y a pas 36 solutions : il faut prendre l’avion. Peu importe la destination, les billets d’avion sont assez onéreux pour partir aux USA. Il faut tomber sur la bonne offre au bon moment.

En moyenne, pour un aller/retour, il faut compter entre 800 et 1200 euros. Pour avoir le meilleur taux, on te conseille d’utiliser des comparateurs de vols. En général, ils dénichent des petites pépites qui te font faire des économies.

En revanche, si l’écart de prix n’est pas flagrant, privilégie une bonne compagnie plutôt qu’une low-cost. Comme leur nom l’indique, les vols longs courriers sont longs et le confort peut s’avérer nécessaire.

L’assurance santé

Puisque tu te rends à l’étranger pour une période assez longue, tu n’es plus couvert par la sécurité sociale française. Il te faut alors souscrire à une assurance santé. Les frais médicaux aux Etats-Unis peuvent chiffrer très vite. Ils sont même classés parmi les plus onéreux du monde.

Il est important, voire essentiel d’avoir une assurance. De nombreux organismes sont spécialisés dans ce domaine pour les étudiants à l’étranger. N’hésite pas à faire un comparatif avant de t’engager. Il faut prendre en compte ce qui est remboursé mais aussi si le rapatriement est inclus, et si oui sous quelles conditions.

Dans tous les cas, si tu dois te faire opérer durant ton stage aux Etats-Unis, peu importe la gravité de la situation, les hôpitaux contrôleront d’abord si tu as assez d’argent pour payer l’intervention. Alors fais le bon choix, et ne pars pas sans assurance santé.

Sur place

On vient de lister les dépenses prévues avant le grand départ. Qu’en est-il sur place maintenant ?

Le logement

Qui dit stage aux Etats-Unis, dit logement. Ici le coût varie du simple au double selon la ville dans laquelle tu te rends. Le type de logement est également un facteur de variation. Tu peux te renseigner avant de partir pour connaître le loyer moyen de l’endroit.

En général, les entreprises sont situées dans des grandes métropoles où le prix de la location est malheureusement élevé. Mais tu peux demander, au moment de l’entretien avec ton recruteur, si la structure ne prend pas en charge une partie de cette somme. C’est une affaire courante pour les stagiaires aux Etats-Unis.

Renseigne-toi aussi sur les différents moyens de se loger. Certaines peuvent s’avérer plus avantageuses que d’autres. Pour des périodes courtes, c’est-à-dire de moins d’un an, la colocation est généralement choisie.

La nourriture

Elément important : la nourriture ! Et oui pour être performant à son poste, il faut évidemment penser à se nourrir. La dépense sur ce point n’est pas fixe. Elle est dépendante de tes habitudes alimentaires.

Le piège ? Se laisser tenter par les fast-food et les take away, grande pratique aux Etats-Unis. Manger dehors peut vite revenir cher, et en plus n’est pas très bon pour la santé ! Pour faire des économies, rends-toi plutôt dans des supermarchés ou dans des marchés locaux.

Pour trois mois de stage, ton budget nourriture devrait tourner autour de 600 euros.

Le transport

Si tu ne peux pas te rendre sur le lieu de ton stage à pied, il va falloir prendre en compte le budget transport. Dans les grandes zones urbaines, on oublie la voiture qui est une source d’angoisse tant les villes américaines sont embouteillées.

Parfois, il arrive que l’entreprise d’accueil participe aux frais de transport en remboursant un pourcentage sur le prix des abonnements. L’idéal est de se rendre sur place, au guichet du service des transports publics et d’expliquer sa situation.

Les villes sont très bien desservies, tu n’auras aucun mal à rallier ton domicile et ton stage via le bus, le métro ou encore le tramway.

Les extras

Ici on range toutes les dépenses personnelles. Les activités extra-professionnelles qui peuvent être une sortie cinéma, une séance shopping, un saut en parachute, une virée touristique… Toi seul est maître de ton porte-monnaie pour cette catégorie.

Il existe des agences pour les jeunes étrangers qui souhaiteraient faire des activités à prix cassés. Elles sont souvent tenues par des personnes comme toi, qui ne sont pas natifs du pays. C’est un bon moyen de faire des rencontres tout en s’amusant.

Voici donc un état des lieux des dépenses principales que tu dois prendre en considération lors de ton stage aux Etats-Unis. Il est conseillé de mettre de l’argent de côté dès à présent pour ne manquer de rien