Etats-Unis : Comment trouver un stage à San Francisco ?

Chaque année, des milliers d’étudiants choisissent de partir en dehors de la France pour effectuer leur stage. Grâce à ses diverses opportunités et la possibilité d’approfondir la langue, Les Etats-Unis demeurent une destination-phare. A l’opposé de New-York, Chicago ou Philadelphie, la West Coast et San Francisco offrent des avantages pour réussir son parcours universitaire. StageUSA t’en dit plus pour trouver le stage parfait dans la cité californienne.

Une ville réputée ouverte

Qui n’a jamais découvert la photo d’un ami d’enfance posant fièrement devant le pont du Golden Gate de San Francisco ? Ou visionner une vidéo à bord des Cables Car, ces tramways vieux de 150 ans symbolisant le savoir-vivre de la vie san-franciscaine ? C’est la carte postale rêvée d’une ville attrayante qui possède d’innombrables atouts, aussi bien professionnels que touristiques. Bien loin des destinations américaines privilégiées comme New-York, Los Angeles ou Chicago, San Francisco peut se targuer de faire partie des villes avec une ouverture d’esprit sans égal grâce à son histoire contemporaine. En effet, sa baie est le point de départ de deux mouvements révolutionnaires créés dans les années 1960, le Black Panther Party, qui a engendré la libération des communautés afro-américaines aux Etats-Unis et le Flower Power, issu de la culture hippie en vogue il y cinquante ans, pour notamment protester contre la guerre du Vietnam. Le Summer of Love – littéralement l’été de l’amour – désigne les événements de l’été 1967 où des centaines de milliers de jeunes ont célébré la contre-culture hippie dans le quartier de Haight-Ashbury. Le passé social de la ville a aujourd’hui un impact non-négligeable puisque San Francisco est reconnue pour son ouverture et sa tolérance auprès des minorités ethniques mais aussi homosexuelles.

Rejoindre la prestigieuse Silicon Valley

A l’instar de la Big Apple new-yorkaise, San Francisco est un des villes américaines ciblées par les travailleurs motivés par l’idée de faire un stage aux Etats-Unis. Le cadre de vie et l’ouverture d’esprit des San-Franciscains n’est pas l’unique raison de ces déménagements. Le marché de l’emploi a, assurément, son importance dans le choix de départ. En effet, selon le site internet Glassdoor, la quatrième ville la plus peuplée de Californie se classe à la deuxième position des meilleures villes où travailler aux Etats-Unis. La Silicon Valley, située au sud de San Francisco, assure la très bonne position de la ville. Le regroupement d’entreprises de pointe génère ce que l’on appelle communément une véritable « fuite des cerveaux » ! Eldorado incontestable pour les chercheurs, universitaires, ingénieurs et autres scientifiques, la Silicon Valley est surtout connu pour abriter le campus Googleplex du célèbre moteur de recherche. Si tu es voué à des études d’ingénieur, d’architecte ou d’informaticien, la Valley deviendra le cadre de stage idéal pour te créer un réseau et commencer ta carrière internationale. Comme la Californie de Los Angeles, de San Diego ou de San José, le tourisme est l’un des piliers de l’économie san-franciscaine. En 2015, d’après l’agence de voyage San Francisco Travel Association, la cité californienne a accueilli près de 24,6 millions de touristes, engendrant une hausse de 2,7% par rapport à 2014. Il faut dire que les spots touristiques ne manquent pas : le pont Golden State, l’île et la prison d’Alcatraz, le Quai des Pêcheurs, le palais des Beaux-Arts, l’Exploratorium ou encore le quartier de Chinatown, les découvertes à faire dans une ville à l’ambiance très bohème sont nombreuses. Et, par conséquence les offres de stages sont à pourvoir dans ce secteur-clé de l’économie san-franciscaine.

Android Jump!

Les démarches pour rejoindre San Francisco

Trouver un stage dans la ville appelée San Fran ou Frisco par les touristes équivaut à trouver un stage à côté de chez soi. Ou presque ! En effet, partir à l’étranger nécessite de la préparation et un certain nombre d’exigences. Ainsi, il sera plus difficile pour une personne qui ne maîtrise pas l’anglais de s’acclimater à la ville, ou tout simplement de réussir son intégration dans l’entreprise où il va travailler. Sur place, tu ne pourras pas cacher à ton employeur des lacunes linguistiques. Il est alors important de faire figurer sur ton curriculum vitae – ou plutôt sur ton resume en anglais – ton niveau de langue (A1, A2, B1, B2, C1 et C2). Si tu ne le connais pas, tu peux l’évaluer en ligne ou auprès d’un professeur d’anglais de ton université. Dans la même logique, l’obtention de certificats internationaux comme le test de Cambridge, le TOEIC ou le TOEFL apparaît comme des facilitateurs d’embauche au moment de trouver ton stage. Pour le dénicher, l’organisme spécialisé MyInternshipAbroad.com tient une base actualisée d’offres de stage aux quatre coins du globe, dont notamment à San Francisco qui pourvoie régulièrement des stages dans les domaines du tourisme ou des hautes-technologies.

L’obtention du visa : un passage obligatoire

Après avoir obtenu ton stage à San Francisco, tu ne pourras pas échapper à la célèbre demande de visa. Il en existe près de 80 différents. Tous font partie d’une procédure obligatoire demandée par l’Etat américain pour pouvoir fouler le sol outre-Atlantique. En clair, si tu n’obtiens pas ton visa, tu peux oublier la photo revancharde sur ton ami d’enfance devant le Golden Gate ! En qualité d’étudiant, le candidat au voyage se portera vers le visa J-1 crée spécialement pour les étudiants et diplômés souhaitant embrasser le rêve américain. Des premières démarches jusqu’à la possibilité de coller ton visa sur ton passeport, tu peux retrouver les informations nécessaires auprès d’un site spécialisé.

Récapitulatif des démarches

  • Avant de postuler, fais un point sur ton projet professionnel et comment le stage peut t’aider à l’accomplir ;
  • Ensuite, liste tes envies de départ pour les Etats-Unis et principalement ce qui te motive à rejoindre San-Francisco : n’hésite pas à faire aussi bien figurer les avantages que les inconvénients pour toi, ta famille ou les amis tu laisseras derrière toi ;
  • Inscris-toi sur le site internet MyInternshipAbroad.com pour trouver le stage qui correspond à tes attentes ;
  • Postule à l’offre de stage rêvée ;
  • Une fois ta candidature acceptée, monte ton dossier à l’aide d’un conseiller ;
  • Six à huit semaines au minimum avant ton départ, obtiens ton visa J-1 te permettant de séjourner aux Etats-Unis pendant la durée du stage.

Tu es maintenant paré pour vivre une fabuleuse aventure san-franciscaine avec un stage à la clé. Avant, pourquoi pas, une perspective d’embauche et une installation en terres californiennes définitive ?